La terre

Cendre au jardin : quelles utilisations ?

Bien connues de nos anciens, les différentes utilisations de la cendre au jardin sont à redécouvrir. Rappelons tout d’abord que pour ne pas contaminer votre jardin, avec des substances toxiques que vous ne manqueriez pas de retrouver dans votre assiette en consommant vos fruits ou vos légumes, vous ne devrez utiliser que des cendres issues de la combustion de végétaux (restes de taille, feuilles mortes, herbes fauchées) ou de bois non traité, non peint et non vernis. Elles résulteront d’un feu réalisé dans un poêle à bois, une cheminée, un barbecue charbon ou à l’extérieur, à condition de respecter la législation de ce type de feu. Attendez toujours que la cendre ait bien refroidi pour la ramasser dans un seau en fer. S’il reste des petits morceaux non consumés totalement, tamisez votre cendre afin de pouvoir l’incorporer aisément à vos sols.

Passons maintenant en revue toutes les utilisations possibles de la cendre dans vos jardins.

La cendre, un atout majeur pour votre potager

Dispersez un peu de cendre entre vos légumes puis griffez la terre pour l’incorporer et vous améliorerez grandement vos récoltes. Particulièrement bénéfique autour des légumes-fruits (tomate, aubergine, courgette, haricot…), autour des légumes-fleurs (chou-fleur, brocoli, artichaut…), elle stimule également les légumes-racines (pomme de terre, carotte, navet…). Les petits fruits (fraises, framboises, groseilles, cassis) en sont friands, à l’exception des myrtilliers.

La cendre pour embellir votre pelouse

Dépourvue en azote, la cendre ne participe pas à la croissance végétale, ni à la destruction de la mousse. Par contre, répandre de 70 à 100 g/m2/an sur votre gazon va permettre de limiter l’apparition de la mousse. En effet, la cendre favorise l’activité microbienne du sol et elle est bénéfique aux vers de terre, leur permettant de creuser davantage de galeries. Le résultat qui en découle est un meilleur drainage des sols, donc une meilleure infiltration de l’eau : moins de stagnation de l’eau donc moins de développement de la mousse dans votre pelouse.

La cendre, un allié de votre verger

Vous pouvez répandre une poignée de cendre aux pieds de vos arbres fruitiers ou en ajouter au fond de vos trous de plantation. Elle contient de la potasse qui est bénéfique aux fruits. Pour soutenir la floraison et une bonne fructification, effectuez cette action au printemps pour vos fruitiers « classiques » et à l’automne pour vos agrumes.

Vous souhaitez protéger vos fruitiers d’éventuels parasites, alors réalisez un badigeon de cendre de bois et appliquez-le sur toute la hauteur des troncs. Pour cela, délayez vos cendres tamisées avec de l’eau jusqu’à obtention d’une pâte de la consistance d’une pâte à crêpes. Ce badigeon ne résistant pas à la pluie, il faudra le renouveler tous les 3 ou 4 mois.

La cendre pour de plus belles fleurs dans votre jardin d’ornement

Nettoyez préalablement vos parterres de fleurs en arrachant les adventices, sinon la cendre les aidera à se développer. Épandez une petite poignée de cendre au pied des plantes de vos massifs et griffez le sol immédiatement après le saupoudrage pour enterrer la cendre en surface.

Toutes les plantes d’ornement en général apprécient que leur terre soit enrichie avec de la cendre : massifs de fleurs, rosiers, bambous… sauf les plantes acidophiles comme les rhododendrons, les camélias, les azalées, les bruyères, et autres érables du Japon.

La cendre, un répulsif naturel contre les limaces et les escargots

Vous pouvez limiter les dégâts des limaces et des escargots en déposant un cercle de cendre autour de vos jeunes plantations. Sachez cependant qu’il vous faudra recommencer cette opération très régulièrement, car votre dépôt de cendre en surface ne résistera pas longtemps à la rosée ou à la moindre averse.

La cendre pour amender vos arrosages

Durant la pleine saison, tous les quinze jours, vous pourrez effectuer des arrosages, à base de cendre, de vos plantes à petits fruits, de vos massifs de fleurs, de vos rosiers. Pour ce faire, diluez une poignée de cendre dans un arrosoir de 10 litres d’eau.

À retenir donc que la cendre au jardin est un engrais naturel et gratuit contre l’acidité de vos sols. Que ce soit au potager ou au jardin d’agrément, bien dosée, elle stimulera la croissance de la plupart de vos végétaux, de par sa composition riche en potassium, silice, calcium et magnésium.

Laisser un commentaire