Blog Les traitements

Badigeonnage au lait de chaux : quelle utilité au jardin ?

Fréquemment utilisé par nos aïeux, le lait de chaux est une alternative naturelle aux produits chimiques pour prévenir et guérir les maladies des arbres et arbustes. Utilisé dans les jardins d’ornement et les vergers, cet antiseptique écologique améliore également la structure et la composition des sols acides.

Le lait de chaux, l’allié naturel des arbres et arbustes

Composé de chaux vive agricole, le lait de chaux est une préparation liquide antifongique et antiparasitaire naturelle qui s’utilise sur tous les arbres et arbustes, et plus spécifiquement les arbres fruitiers.

Badigeonné sur un tronc d’arbre, le lait de chaux détruit en effet les larves des parasites et insectes, ainsi que les bactéries et champignons microscopiques nichés dans l’écorce.

Ainsi, un badigeonnage au lait de chaux sur les troncs d’arbres fruitiers ou d’ornement permet de prévenir certaines maladies cryptogamiques comme le chancre, la cloque, la moniliose ou encore la tavelure.

Le badigeonnage à l’ancienne permet également d’éradiquer les cochenilles et de protéger les troncs d’arbres du gel, des brûlures du soleil et des variations de température.

La saison idéale pour entamer un traitement au lait de chaux est l’hiver, par temps sec et non venteux, avant le retour du printemps propice au développement des parasites et des champignons.

Toutefois, la chaux vive agricole ayant la particularité d’éradiquer toutes les larves sans distinction, il est recommandé de respecter un délai de deux années entre chaque utilisation, afin de ne pas affaiblir la diversité des micro-organismes peuplant les arbres.

Badigeonnage au lait de chaux : comment procéder ?

Dans les commerces spécialisés et sur les sites Internet dédiés, le lait de chaux est disponible sous deux formes.

Pratique et facile à utiliser, la préparation liquide conditionnée sous forme de bidon est un blanc arboricole prêt à l’emploi.

Economique, le format poudre est un lait de chaux à réaliser soi-même. Pour le préparer, l’utilisateur veillera à se protéger de la mixture en portant des vêtements adaptés, des gants et des lunettes. Il mélangera, à l’extérieur et dans un seau métallique, trois volumes d’eau à un volume de chaux vive agricole. Des bouillonnements et une chaleur intense apparaîtront. L’usager recouvrira alors le seau avec un couvercle et laissera refroidir la préparation. Il pourra ensuite ajouter un peu d’eau pour diluer le tout. Un verre de savon noir liquide pour 5 litres de lait de chaux, renforcera l’imperméabilité et l’adhérence de la préparation.

Quel que soit le format choisi, blanc arboricole ou lait de chaux à confectionner soi-même, les troncs d’arbres seront brossés avant le badigeonnage pour les débarrasser de morceaux d’écorces malades, lichens et mousses.

Puis à l’aide d’un large pinceau, le lait de chaux sera appliqué sur le tronc et le départ des branches principales, du bas vers le haut et sans oublier les aspérités.

 Deux couches pourront être superposées, sans attendre que la première ne sèche.

Le lait de chaux réduit l’acidité des sols des jardins

L’oxyde de calcium de la chaux vive agricole corrige et neutralise les PH acides des sols.

Le lait de chaux améliore la structure des sols des jardins : il aère les terres lourdes et compactes, limite leur érosion et leur appauvrissement.

Grâce au chaulage, l’eau pénètre mieux dans le sol, l’activité microbienne est favorisée. La terre bénéficie d’un bon humus, elle est prête à accueillir de nouvelles plantations.

Il faudra cependant veiller à ne jamais utiliser de blanc arboricole sur les sols calcaires, et respecter un délai de trois ans entre chaque chaulage pour ne pas perturber l’équilibre microbien des sols.

Enfin, la mousse d’une pelouse pourra être détruite en pulvérisant du lait de chaux sur les endroits à traiter.

L’acidité du sol ainsi modifiée, la mousse ne bénéficiera plus de conditions optimales pour se développer.

Leave a Comment